Mot du curé

BdeS
Me voici donc appelé à être le curé de St Eubert ! Trois clochers si différents et pourtant réunis. Je succède à deux prêtres formidables qui ont su durant ces dernières années être parmi vous des artisans de communion et de fraternité. C’est mon désir le plus cher. Permettre que nous recevions davantage en nos coeurs l’amour que Dieu nous donne afin d’y puiser le joie, et le désir de le partager sans réserve.
La paroisse a de multiples visages. Les murs de pierre de nos église, parfois abîmés par le temps, ne disent que peu de choses s’ils ne sont habités par les pierres vivantes que nous sommes, baptisés, pour rendre visible le corps du Christ dans ces quartiers de Lille.
J’arrive de Paris où j’ai exercé mon ministère pendant près d’un quart de siècle. Merci de l’accueil si chaleureux que vous me réservez. Je me réjouis... Lire plus
Me voici donc appelé à être le curé de St Eubert ! Trois clochers si différents et pourtant réunis. Je succède à deux prêtres formidables qui ont su durant ces dernières années être parmi vous des artisans de communion et de fraternité. C’est mon désir le plus cher. Permettre que nous recevions davantage en nos coeurs l’amour que Dieu nous donne afin d’y puiser le joie, et le désir de le partager sans réserve.
La paroisse a de multiples visages. Les murs de pierre de nos église, parfois abîmés par le temps, ne disent que peu de choses s’ils ne sont habités par les pierres vivantes que nous sommes, baptisés, pour rendre visible le corps du Christ dans ces quartiers de Lille.
J’arrive de Paris où j’ai exercé mon ministère pendant près d’un quart de siècle. Merci de l’accueil si chaleureux que vous me réservez. Je me réjouis profondément de cette histoire commune qui débute : en apprenant à nous connaitre et donc à nous aimer, nous pourrons imaginer, rêver et rendre plus concrète la manière dont l’Evangile nous invite à témoigner!

Père Benoist de Sinety, curé de la paroisse de St Eubert à Lille.